Aller au contenu principal
Eolienne.

Environnement

Le rail est l’un des moyens de transport le plus durable. Nous voulons donc le développer plus encore pour répondre aux évolutions sociétales et aux attentes de nos partenaires. Nous cherchons sans cesse à diminuer notre empreinte environnementale en adaptant notre fonctionnement.  

Energie

Faire rouler les trains nécessite de l’électricité. Nous mesurons et analysons notre consommation de près. Nous mettons aussi en place des projets pour favoriser la production et la consommation d’énergie renouvelable.

Ainsi, nous plaçons des panneaux solaires sur nos nouveaux bâtiments. Mais nous cherchons également à innover pour alimenter les trains en électricité.  Par exemple, nous avons placé 16 000 panneaux solaires sur le tunnel ferroviaire de la LGV4 (ligne grande vitesse Anvers – Amsterdam) à Anvers. Nous avons aussi participé à la création du parc éolien Greensky qui permet d’alimenter en moyenne 170 trains par jour en électricité.

Eolienne.

Biodiversité

Moutons et chèvres.

Notre engagement se concrétise aussi dans des projets soutenant la biodiversité. Notre Centre Logistique Infrastructure (LCI) de Ronet a par exemple obtenu en 2015 le label réseau nature de Natagora et le prix Biodiversité en 2018 lors des Belgian Business Awards for the Environment.

Autre exemple, nous avons un troupeau de 100 moutons et chèvres qui nous aide à débroussailler certains talus le long des voies difficilement accessibles.

Lutte contre les nuisances sonores

Tout train (voyageurs ou marchandises) en marche fait naturellement du bruit. Il en va de même pour l'infrastructure. Pour réduire ce bruit de 3 décibels, nous plaçons des semelles en caoutchouc (railpads) entre les rails et les traverses en béton.

Rail pads.